Commentaires personnels

Quand vous interrogez un « permaculteur »  sur la meilleur façon de procéder la réponse commence très souvent par « ça dépend »…

Bien sûr, çà dépend, de son objectif, de ses moyens, du lieu où l’on vit, du temps dont on dispose et de tellement d’autres choses….qui font la singularité de chacun.

Alors, avant d’agir, mais, bien sur, dans le but d’agir, il convient de prendre le temps d’observation et de réflexion au regard de son rêve, de mêler tout çà aux réalités qui sont celles de chaque individu, puis de mettre en œuvre la démarche « imiter la nature », soutenue par une méthode, garante des principes éthiques indispensables.

Cette démarche en permaculture s’appelle : Le design

La graine buttée vous accompagne dans cette démarche design (Cf. page pro. du site)

Concomitamment à mes recherches et travaux en permaculture, j ‘ai lu un texte magnifique écrit par 9 intellectuels Antillais « le manifeste pour les produits de hautes nécessite » et à sa lecture, presque chaque ligne me renvoyait à cette notion d’autonomie, selon moi, indispensable aux hommes, qui commence bien sûr par l’autonomie alimentaire mais qui, bien au-delà, est le fondement des valeurs de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.

David Holmgren écrit ceci : « il nous faut être autonomes, sensibilisés et informés, efficaces et au clair avec nos valeurs pour déclencher les changements structurels et institutionnels qui s’imposent ».

« L’autonomie est impalpable, informelle : difficile alors de déterminer son efficacité dans la fragilisation de systèmes économiques (devenus) dangereux et dysfonctionnels (et qui oppriment tant d’individus). Cette invisibilité de l’autonomie, peut empêcher les individus de prendre conscience du pouvoir qu’ils ont entre les mains, mais elle peut réduire à néant les efforts des médias, des entreprises, des pouvoirs publics qui cherchent à traquer, à contrôler et à subvertir des processus qui vont à l’encontre de leurs intérêts » fin de cit.

Attention: Autonomie ne veut pas dire autarcie et encore moins solitude et isolement !!

L’approche permaculturelle propose une méthode crédible pour qu’un grand nombre d’individus, de groupes d’individus, voir, soyons fous, de peuples retrouvent une forme d’autonomie en simple qualité d’Êtres humains libres.

Ce que je veux dire enfin, c’est le bonheur simple que procure l’harmonie avec la nature, le privilège et la joie de faire pousser ses légumes et de nourrir les siens et le plus de monde possible, de produits sains et respectés, d’utiliser des circuits économiques courts associant le maximum d’intervenants locaux et, l’expérience le prouve, créateurs d’emplois, moins énergivores, plus conviviaux…

Les méthodes de permaculture peuvent s’appliquer tranquillement dans son bout de jardin comme dans son entreprise ou dans sa ville, et ceux qui la pratique , parfois même, comme Jourdain sa prose, aime à partager…leur semences, leurs productions, mais aussi une multitude de trucs et astuces inventés ou retrouvés qui rendent la vie plus belle. Le Web foisonne d’informations.

Dans les 7 pétales de la fleur perma, le pétale « gestion de la terre et de la nature » est sans doutes celui sur lequel le retour d’expérience est le plus important en quantité (l’agriculture est l’une des pratiques les plus anciennes), mais également en impact pour aller vers l’autonomie.

Pour ceux qui voudrons aller plus loin, je vous invite à regarder le travail d’un certain Joseph, à Rouen, qui, avec des méthodes permaculturelles sur un jardin de 150 m² arrive à produire toute l’année, fruits et légumes pour une famille de 3 personnes.http://www.monjardinenpermaculture.fr/pages/le-jardin-de-150-m2-de-joseph-chauffrey

Je vous invite également à regarder les travaux fournis par « la ferme du Bec Helloin » en Normandie,qui, en collaboration avec l’INRA et Agrotech Paris, démontre que, sur une surface de 1000 m² il est possible d’obtenir une production représentant un CA annuel de 50 K€ avec une personne à temps plein…http://www.fermedubec.com/

Il se sont beaucoup appuyés sur les méthodes des maraîchers de Paris au XIXè siècle qui, avec des parcelles de 5 à 6000m2 en cœur de ville ou travaillaient ardemment 6 ou 7 maraîchers, réussissaient à fournir toute la population Parisienne, en fruits et légumes frais toute l’année. Il se sont aussi inspiré des peuples premiers. Ces méthodes se sont perfectionnées grâces au progrès de la science et de la technologie, mais restent d’une étonnante ingéniosité.

Il ne labourent plus la terre, il gèrent aux mieux les rotations de cultures qui peuvent aller de 3 à 7 par an, il recherchent les meilleures associations de plantes, légumes et animaux. Aucun déchet, tout est recyclé sur place pour nourrir la terre ou les animaux.

 

Dans une organisation inspirée des principes de permaculture,

Chaque élément répond à plusieurs fonctions.

Chaque fonction contient plusieurs éléments : c’est le principe des systèmes interactifs, ils s’appliquent à l’ensemble de la fleur Permaculturelle, soit, à l’ensemble des organisations systémiques.

La conception est fondée sur le besoin pas sur les solutions déjà existantes , c’est aussi un moyen de créer la diversité.

La permaculture insiste sur les aspects positifs et sur les perspectives .Elle donne espoir !!

Alors, en ces temps ou la peur, le repli sur soi, la violence, la cupidité inondent notre quotidien, il est préférable de mettre l’accent sur les perspectives et notamment celles que propose cette approche de Culture permanente, plutôt que sur les obstacles.

Ensemble, construisons un « Demain » heureux pour nos enfants…

Une réponse à “Commentaires personnels”

  1. charmion dit :

    un beau site qui donne envie de s’y mettre.
    Continuez comme ça.
    A bientôt
    Tom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents

Recherche par mots clefs